Portrait d’un rêve

Portrait d’un rêve
5 mai 2021 Marianne Huard

Portrait d’un rêve

La minute philo de Nico !

Toutes les bonnes histoires commencent de la sorte, alors la nôtre débutera également ainsi :

« Dans un trou vivait un Hobbit. Ce n’était pas un trou déplaisant, sale et humide, rempli de bouts de vers et d’une atmosphère suintante, non plus qu’un trou sec, ni sablonneux, sans rien pour s’asseoir ni sur quoi manger : c’était un trou de Hobbit, ce qui implique le confort. » Le Seigneur des Anneaux, J.R.R. Tolkien

Voilà, je retrouve exactement les caractéristiques de notre nouveau « chez-nous » dans la façon dont Bilbon Sacquet décrit sa maison dans son ouvrage. Une maison au fond d’un « trou ». Mais dans un paysage charmant. Une maison pas très haute, pour les petites gens, où les magiciens devront se baisser (très chers amis pratiquant l’art subtil des tours de passe-passe préparez vos minerves). C’est donc une future charmante maison, dans un creux, entourée de prés et de forêts. Il y a également de l’eau provenant d’une source, donc ce n’est pas un trou sec. Mais elle ne rentre pas dans la maison, les murs sont épais, donc pas d’atmosphère suintante. Et attention les yeux il y a, comme chez tout le monde, des chaises et une table. Ce qui implique de futurs repas contre d’éventuelles âmes charitables venant nous prêter leurs mains dans ce trou.

portrait-d'un-rêve-article3-une-entrée-comme-chez-les-hobbit-une-ferme-a-la-bassette

Nous reviendrons sur la petite maison, d’ici une myriade de lignes. Mais pour l’instant des questions se posent tout naturellement :

  • Mais pourquoi une maison dans un trou ?
  • Mais pourquoi entourée de prés et de forêt ?
  • Mais pourquoi avez-vous besoins de petites mains supplémentaires ?
  • Mais pourquoi de l’eau de source ?
  • Mais pourquoi il faut devenir magicien ?
  • Mais pourquoi, pourquoi, pourquoi !!!!!!

Et bien tout d’abord il y a une réponse simple qui me vient à l’esprit, et c’est PARCE QUE …

Sinon il y a des explications logiques à chaque question, voici d’abord celle pour la maison dans le trou. C’est donc une ferme qui se trouve en contrebas d’une route. Un chemin de 150m de long avec 30m de dénivelés permet l’accès à la ferme. Elle se trouve donc réellement dans un creux à flanc de colline avec une vue sur une immense forêt. Elle n’est donc pas en plein soleil toute la journée mais elle est à l’abri des vents. Nous avons donc choisi d’emménager dans une maison avec un terrain pour des personnes ayant une jambe plus courte que l’autre ! Mais pourquoi avons-nous choisi de nous installer dans cette maison ? Et bien l’objectif principal était de résider en Alsace, dans une ferme ayant au moins 2 hectares de terrain. Le choix n’a pas été très compliqué à faire et par chance la première ferme qui correspondait à ces critères (et surtout en dessous de 500.000€), était la bonne.

portrait-d'un-rêve-article3-au-départ-une-ferme-a-la-bassette

Pourquoi entourée de prés et de forêts ? Cette question est liée à l’activité future de la ferme. Ce ne sera pas une simple maison d’habitation mais bel et bien une ferme pour en faire une petite exploitation agricole. Il nous fallait donc une maison avec assez de terrain, voilà la raison pour laquelle elle est en plein milieu de champs et de forêts.

Pour les petites mains : La ferme étant dans un état plus qu’impeccable lors de l’achat, quelques petits travaux s’imposent. Et vu que nous avons énormément de travaux divers et variés à réaliser, il y en aura pour tous les goûts et personne ne sera lésé. Prêtez-nous juste vos mains quelques instants et elles ne s’ennuieront absolument pas.

Et oui de l’eau de source, aucun réseau d’eau de la commune n’est relié à nos robinets (enfin pour l’instant) ! Le projet voudrait que nous nous servions des deux arrivées différentes pour notre consommation. Mais pour l’instant c’est bien de l’eau de source qui coule dans un abreuvoir qui nous sert pour cuisiner, nous laver (avec un seau) et faire la vaisselle. Un vrai retour aux sources, quoi !

portrait-d'un-rêve-article3-source-une-ferme-a-la-bassette

Passage de la source sur le chemin dans une rigole de fortune.

Et enfin pourquoi devenir un magicien ? Alors mis à part le fait d’être constamment baissé sous la petitesse des plafonds, et bien tout simplement parce que devenir un magicien c’est cool. Et Gandalf se cogne peut-être dans la maison de Bilbon mais il sait envoyer des boules de feux et allumer la lumière avec son bâton. Etre « normal et petit » ou « magique et s’accroupir » il faut choisir !

portrait-d'un-rêve-article3-nicolas-une-ferme-a-la-bassette

Je suis presque un magicien, je touche déjà le plafond (bientôt je serai accroupi) !

Elle n’est peut-être pas dans les standards de la maison « parfaite » pour certaines personnes. Mais je ne me voyais pas venir dans un endroit quelconque poser mes valises et dire « c’est chez moi ». Lorsque qu’elle sera terminée, peut-être d’ici 10 ans, nous pourrons dire « c’est chez nous » et nous saurons par où nous sommes passés pour y arriver. L’important n’est pas la distance parcourue ni la  vitesse à laquelle nous l’avons parcourue, mais bien de l’avoir parcourue. Toujours avoir son but en ligne de mire et ne pas le lâcher du regard, c’est ainsi qu’on peut se remettre dans le sens de la marche après une embûche, sans perdre du temps à retrouver son chemin, c’est ce qui nous motive, car alors il est plus simple d’abandonner que de continuer.

Est-ce qu’on est fous ? Peut-être. Inconscients ? Probable. Irrationnels ? Certainement. Mais n’a-t-on pas dit cela de plusieurs grands personnages ? Gandhi lorsqu’il entreprend la marche du sel, Nelson Mandela lorsqu’il s’oppose à l’apartheid. Non pas que j’ai le culot ou l’audace de prétendre que notre projet a une telle importance, loin de là. Mais c’est simplement pour montrer qu’à un moment d’un projet la rationalité n’a plus sa place. Il faut savoir se lancer, fermer les yeux et mettre le pied en avant. Car si l’on continue d’y réfléchir on trouvera très facilement tous les arguments du monde pour se dissuader soi-même. Aucune grande entreprise n’est rationnelle, le risque est toujours présent et vous suit. Vous vous demandez encore comment est qu’on peut se dire « Tiens dans 5 ans la maison ressemblera à ça, il me restera encore ça… » ? Et bien de la même façon que l’on sait qu’il y a bien un cerveau dans sa tête sans jamais le voir. Avec un outil magique, l’Imagination. Elle fait tout, elle réalise les plus grands projets et même si elle est une image irréelle, une fois que l’image est là, il ne tient plus qu’à nous de la réaliser. L’image dans la tête, les traits sur le papier et le marteau dans la main, ainsi se construisent les entreprises.

Alors voilà pour les présentations de la ferme. Maintenant si vous souhaitez faire plus ample connaissance avec elle, n’hésitez pas à venir la voir de vos propres yeux. Son numéro ? 727 Bassette 68910 Labaroche. Pas farouche elle accepte tout le monde du moment que l’on y vient avec de la bonne volonté et des idées constructives.

Nicolas

Commentaires (0)

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*